Sophot.com
Tout sur Sophot Photographes Projets Actualités Enseignement galeries
  Actualités
Dossier de Presse
CAMDEN
Photographs by : JEAN-CHRISTIAN BOURCART
Violence
IMAGES EN MANOEUVRES ÉDITIONS
2011


PRIX NADAR 2011

Des images fortes sans sensationnalisme, une immersion sans effet dans ce que l'Amérique produit de plus sale et et de plus violent. C'est en tapant sur Google "ville la plus dangereuse des Etats-Unis" que Jean-Christian Bourcart était tombé sur cette riante cité, rongée par le chômage et le crack, complètement sinistrée et laissée à l'abandon, résidu du capitalisme sauvage aussi joyeux qu'une merde sur un trottoir. De cet enfer de briques et de rues au carré encombrées de détritus, le photographe a ramené plusieurs séries de photos de bâtiments carbonisés, de junkies décharnés, d'appartements remplis de déchets.


 

 

« C’est absurde, mais j’ai juste cherché sur le Web la ville la plus dangereuse des États-Unis. Je voulais retrouver cette étrange énergie qui se dégage des lieux où les règles et les contraintes sociales sont abolies ou affaiblies. Je voulais m’assurer qu’il est encore possible d’aller vers les autres, si éloignés, si étrangers qu’ils nous paraissent. En tête de liste, j’ai trouvé Camden, New Jersey, à deux heures de New York, juste en face de Philadelphie. N’ayant aucune idée de ce que j’allais trouver, j’ai prévu, au pire, de faire des photos planquées sous une couverture dans la voiture. (…)
À quoi ça sert sinon à renforcer les stéréotypes et les stigmatisations médiatiques. Je n’ai pas de réponse, mais je suis revenu. »

Jean-Christian Bourcart