Sophot.com
Tout sur Sophot Photographes Projets Actualités Enseignement galeries
  Actualités
Dossier de Presse
ARAB Photography Now
Photographs by : COLLECTIF
Society
KEHRER
2011


Auteurs: Michket Krifa, Rose Issa

Qui aurait pu prédire l'esprit révolutionnaire de 2011 ? Du Moyen-Orient à Wall Street une ferveur a balayé le globe. Au nom de la Démocratie, nous avons lutté contre les banques en dormant dans les rues. "Nous", les étudiants, déplorons avoir été agressés avec des sprays au poivre, comme si la brutalité policière avait été quelque chose de nouveau. Je suppose que lorsque cela arrive aux blancs, cela est considéré comme quelque chose de nouveau ? Mais la réalité est quelque chose de tout à fait différent. La révolution est une bête violente. Comme Huey P. Newton l’avait justement déclaré: «La première leçon qu’un révolutionnaire doit apprendre, c'est qu'il est un homme condamné."
Le printemps arabe a vu les gouvernements basculer et tomber avec des changements majeurs en Tunisie, en Egypte, en Libye, à Bahreïn, en Syrie et au Yémen ainsi que des manifestations mineures dans plusieurs autres pays. La plupart des manifestations ont rencontré une réaction violente des autorités, annonçant le slogan «Le peuple veut faire tomber le régime."
Ce qui devient clair lorsque nous voyons les soulèvements se produire, c'est que nous, en Occident nous avons généralement une vision unidimensionnelle du monde arabe. Il est donc logique que Kerher Verlag ait eu la clairvoyance de publier Arab Photography Now, un ouvrage collectif d'une trentaine de photographes. Presque toutes les images ont été produites après 2000, ce qui correspond avec la création de plusieurs fondations dédiées à la préservation de la photographie du monde arabe.
Comme Michket Krifa (auteur) l’écrit: «Les artistes, souvent à la pointe de ces mouvements [révolutionnaires] introduisent des charges subversives et dénoncent des sujets troublants tout en contournant la censure. En l'espace de moins de dix ans, la scène artistique du Moyen-Orient a totalement changé. La représentation de l'image elle-même a été peu à peu libérée et a été l'un des éléments les plus novateurs de différentes approches artistiques. La photographie, abandonnée depuis longtemps par les médias du monde arabe a été orientée vers des documentaires ou les arts visuels et a conquis les cimaises des galeries privées et indépendantes des espaces culturels. La possibilité d'envoyer des photos sur Internet a aussi grandement contribué à l'élaboration et la distribution de la photographie. Portés par cette création artistique émergente et passionnée, les artistes du monde arabe sont progressivement devenus indispensables à la scène artistique internationale. "


 

 

Arab Photography Now rassemble les œuvres d'une trentaine d'artistes dont Jananne Al Ani, Karima Al Shomely, Kader Attia, Lara Baladi, Taysir Batniji, Faten Gaddes, Jellel Gasteli, Khalil Joreige & Joana Hadjithomas, Majida Khattari, Youssef Nabil, Sabah Naim, Malik Nejmi, Hassan Hajjaj, Rula Halawani, Nermine Hammam, Jehad Nga et Farah Nosh.