Sophot.com
Sophot.com Fotógrafos Proyectos Libros y exposiciones Educación Galerías
 
SORTIR DE LA LONGUE NUIT
INDIENS D'AMERIQUE LATINE

Fotografías de: PATRICK BARD
Sociedad
Albin Michel
2012


Patrick Bard arpente l’Amérique Latine depuis plus de 20 ans, son travail est centré sur l’autochtonie : ses paysages, ses natures, ses peuples et sur la lutte contre les stéréotypes des peuples indiens. La plupart des Indiens aujourd’hui n’appartiennent pas à des communautés tribales traditionnelles. Qu’ils vivent en forêt, à la campagne ou dans les villes, qu’ils se situent en Amazonie, dans les Andes, en Mésoamérique, ils sont insérés dans des sociétés ouvertes, en contact avec des populations diverses, inscrits dans des dynamiques nationales et internationales. Ils sont près de 50 millions en Amérique latine et y constituent un archipel de quelques 400 groupes ethno-linguistiques. Depuis un demi-siècle, les Indiens ont entrepris de sortir de la longue nuit inaugurée par la Conquête. Des mouvements d’émancipation ont ébranlé un racisme qui ne dit pas son nom et permis à un nombre de plus en plus grand d’entre eux de recouvrer leur dignité, de marcher la tête haute.

Le 12 octobre 1492, vers 10 heures du matin, Christophe Colomb aborda sur une plage des Bahamas et déclencha sans le savoir une révolution planétaire : la découverte d’un immense continent qui allait susciter rêves et passions. Pourtant cette révélation de l’existence des Amériques fut une conquête brutale, violente, meurtrière, comme chacun le sait aujourd’hui. Les peuples amérindiens ont bien failli disparaître à jamais, victimes des guerres, des maladies et des déplacements de populations. Mais ils font toujours partie de ce monde qui est le nôtre à force de résistance et de résilience. C’est le sujet du formidable livre de Patrick Bard et Marie-Berthe Ferrer : 520 ans après Colomb, ils nous entraînent dans un incroyable voyage photographique à travers l’Amérique, de Los Angeles à la Patagonie en passant par les Andes et l’Amazonie. Ils se font les chroniqueurs de toute une humanité qui a recouvré sa dignité...