Sophot.com
Sophot.com Fotógrafos Proyectos Libros y exposiciones Educación Galerías
 
GUNKANJIMA
Fotografías de: YVES MARCHAND - ROMAIN MEFFRE
Sociedad
STEIDL
2013


Texte de Alissa Descotes Toyosaki

Hashima est une petite île située à l'extrême sud-ouest de la côte japonaise, à dix kilomètres à peu près de Nagasaki. Sa silhouette sombre, semblable à celle d'un navire de guerre, lui a voulu son surnom de Gunkanjima (« l'île cuirassée »). Pendant la vague d'industrialisation du dix-neuvième siècle, un gisement de charbon a été découvert sur l'île et la société Mitsubishi ouvrit une mine sur place. Les travailleurs s'installèrent sur l'île et la population augmenta, le petit village de mineurs devenant bientôt une colonie moderne et autonome. Pendant les années 50, Gunkanjima devint l'un des endroits les plus densément peuplés du monde avec plus de 5000 habitants. Mais après un accident et la restructuration du projet minier de Mitsubishi, la mine ferma en janvier 1974. Les derniers habitants quittèrent l'île, la liaison par bateau fut suspendue, et depuis Gunkanjima est devenue une ville fantôme. Marchand et Meffre l'ont photographiée entre 2008 et 2012.


 

 

Hashima is a small island located off the extreme southwest coast of Japan, about ten miles from Nagasaki. Its dark warship-like silhouette earned it the nickname of Gunkanjima (“battleship island”). During the wave of industrialisation in the nineteenth century, a coal seam was discovered on the island and the Mitsubishi corporation opened a mine there. Workers settled on the island and the population increased, the small mining town quickly becoming a modern and autonomous settlement. During the 1950s, Gunkanjima became one of the most densely populated places in the world with over 5,000 inhabitants. But after an accident and the restructuring of the Mitsubishi mining project, the mine closed in January 1974. The last inhabitants deserted the island, the connection by boat was suspended, and since then Gunkanjima has become a ghost town. Marchand and Meffre photographed the island between 2008 and 2012.