Sophot.com
Sophot.com Fotógrafos Proyectos Libros y exposiciones Educación Galerías
 
UN PASSÉ SOUS SILENCE
Fotografías de: Emilie ARFEUIL
Genocidio
Charlotte Sometimes
2015


Ce livre de photographies fait partie du projet transmédia Scars of Cambodia, co-écrit avec le réalisateur Alexandre Liebert, qui se présente également sous la forme d'un documentaire de création muet de 30 minutes et d’un diaporama sonore. Les photographies feront également l'objet d'une exposition à la Galerie Stimultania à Strasbourg à partir du 2 Octobre 2015.  

Le 17 Avril 2015 a marqué les 40 ans de la prise de Phnom Penh par les Khmers Rouges suivie de plus de 3 ans de violence. Le Cambodge porte toujours en lui les traces de ce génocide et se reconstruit sur le non-dit d’une génération traumatisée. Un pays de silence. C’est la ressemblance de la photographe avec une sœur disparue qui déclencha sa rencontre avec Tut, puis la curiosité réciproque, et le retour de la mémoire. A partir de ce lien ténu s’est tissée une relation de confiance, construite sur plus de 3 ans, pendant lesquels il lui a raconté les tortures subies lorsqu’il était encore adolescent, et jusqu’à présent enfouies en lui. Parce qu'ils ne parlaient pas la même langue, leur communication s’est développée dans le silence, à travers le langage du corps. Les mimes se sont mêlés au quotidien, la violence passée pouvant ressurgir au travers de chaque objet. Une fleur coupée, une amputation ; un fruit ensaché, l’étouffement. Tut est allé jusqu’à se remettre en scène, créer des reconstitutions pour témoigner de ce qu’il a vécu. Le livre "Un passé sous silence" partage une rencontre intime et dresse un portrait sensoriel de la mémoire enfouie, la manière dont elle transparaît dans les gestes, les attitudes et les regards, dont elle peut définir une personne et la marquer à vie.



 

 

This photography book is part of the transmedia project Scars of Cambodia, written with the director Alexandre Liebert, which is also presented as a silent documentary of creation of 30 minutes and a sound slide show. The photographs will also be exhibited at the Stimultania Gallery in Strasbourg from October 2nd, 2015.

April 17th, 2015 stood out on the 40 years with the taking of Phnom Penh by the Khmer Rouges followed by more than 3 years of violence. Cambodia still carries the tracks of this genocide and is rebuilding itself on the unspoken of a traumatized generation. A country of silence. It is the photographer resemblance with a disappeared sister that started her meeting with Tut, then the mutual curiosity, and the return of the memory. From this tenuous link weaved a relationship of trust, built over more than 3 years, during which he told her the undergone tortures when he was still a teenager, and until now buried in him. Because they didn't speak the same language, their communication developed itself in silence, through body language. The mimes became a daily basis, the past violence could re-appear through every subject. A cut flower, an amputation; a bagged fruit, the breathlessness. Tut even staged himself, created reconstitutions to testify of what he lived. The book « A past under silence » shares an intimate meeting and draws up a sensory portrait of the buried memory, the way it shows through the gestures, the attitudes and the gazes, which can define a person and mark her for life.