Sophot.com
Sophot.com Fotógrafos Proyectos Libros y exposiciones Educación Galerías
 
AMERICAN REALITIES
Fotografías de: Joakim ESKILDSEN
Pobreza
STEILD VERLAG
2015


En 2010, plus d'Américains vivent au dessous du seuil de pauvreté qu'à n'importe quelle autre époque depuis 1959 (lorsque le bureau de recensement des États-Unis a commencé a récolter ces données). En janvier dernier, le Time a commissionné le photographe Joakim Eskildsen pour montrer la crise grandissante, qui affecte désormais près de 46,2 million d'Américains. Il a voyagé à New York, en Californie, en Louisianne, au Sud du Dakota et en Géorgie pendant sept mois. Ses photographies qui montrent différents types de personnes connaissant la pauvreté sont ensuite parues dans le TIME. Eskildsen, qui avait visité pour la dernière fois l'Amérique en 1986, dit que cette crise a été un aspect du pays rarement vu dans les media à Berlin, où il vit : « Pour les Européens vivant en dehors de l'Amérique, c'est un endroit mythique parce que l'on est nourrit depuis la naissance de toutes ces images de Coca-Cola et de la culture Américaine. C'était déchirant de voir toutes sortes de personnes subissant cette pauvreté parce beaucoup d'entre elles n'étaient pas seulement pauvres économiquement, elles vivaient en plus dans des conditions de vie malsaines. »

Eskildsen a aussi été surpris de voir à quel point cette pauvreté était répandue en Amérique : « Une fois que tu commence à creuser, tu réalise qu'il y a des personnes pauvres partout, et tu peux vraiment vivre ta vie sans les voir avant que tu ne sois toi-même devant. Beaucoup de personnes parle de déception du rêve américain, c'est, comme ils le disent, la réalité Américaine. » Dans le texte accompagnant les photos, Barbara Kiviat soutient « qu'il n'y a pas un seul archétype de la pauvreté Américaine » et que « comprendre ce qu'est la pauvreté dans sa réalité_et non dans son mythe_est crucial » pour résoudre cette situation. Peut-être est-il également crucial de mettre un visage à ces statistiques comme le fait Eskildsen avec une obsession des détails. 


 

 

In 2010, more Americans lived below the poverty line than at any time since 1959, when the U.S. Census Bureau began collecting this data. Last January, TIME commissioned photographer Joakim Eskildsen to capture the growing crisis, which now affects nearly 46.2 million Americans. Traveling to New York, California, Louisiana, South Dakota and Georgia over seven months, Eskildsen’s photographs of the many types of people who face poverty appear in the new issue of TIME. Eskildsen, who last visited America in 1986, says the poverty crisis was a side of the country he’d rarely seen in the media in Berlin, where he is based. “For Europeans living outside of America, it’s a mythical place because we’re breastfed with all those images of Coca-Cola and American culture,” Eskildsen says. “It was very heartbreaking to see all kinds of people facing poverty because many of these people were not only economically poor, but living in unhealthy conditions overall.”

Eskildsen was also surprised by how pervasive poverty is in America. “Once you start digging, you realize people in poverty are everywhere, and you can really go through your life without seeing them before you yourself are standing in the food stamp line,” he says. “So many people spoke about the disappointment of the American Dream—this, they said, was the American Reality.” In the accompanying magazine story, Barbara Kiviat argues that “there is no single archetype of America’s poor,” and that “understanding what poverty is in reality—and not in myth—is crucial” to efforts to erase the situation. Perhaps equally as crucial is the effort to put a face to the statistic, which Eskildsen has done here in haunting detail.