Sophot.com
Tout sur Sophot Photographes Projets Actualités Enseignement galeries
  Actualités
Dossier de Presse
PASSEPORT
photographies : Alexander CHEKMENEV
Galerie FOLIA
3.11.2017 au 9.12.2017


Après la chute de l’Union soviétique, il devint nécessaire pour l’Ukraine fraîchement indépendante de remplacer les anciens passeports soviétiques avec de nouveaux, ukrainiens, dans les délais les plus brefs possibles. Tous les Ukrainiens durent ainsi se procurer un nouveau passeport dans l’année. En 1994, les services sociaux de Lugansk, une ville du sud-est de l’Ukraine, recrutèrent des photographes afin de réaliser le portrait des citoyens âgés ou malades, qui ne pouvaient pas payer pour leurs photos. 

Le photographe Ukrainien Alexander Chekmenev fut l’un d’eux, missionné par les services sociaux pour faire du porte à porte durant cette campagne de nationalisation du passeport. Il accompagna ainsi les personnels des services sociaux, dont le travail était de pourvoir ces personnes en médicaments gratuits et en produits d’épicerie. Un impressionnant travail sur l’Ukraine rurale et la difficulté de son mode de vie, réminescent de Mikhaïlov dans sa documentation des gens vivant aux lisières de la société.

 

 
 Photo Précédente Photo suivante 
Publication du mois
Galerie FOLIA
13 rue de l'Abbaye, 75006 PARIS - France
01 42 03 21 83
folia@galerie-folia.fr
www.galerie-folia.fr
Du Mardi au Vendredi: 13h-19h/ Le Samedi: 11h-19h

After the collapse of the Soviet Union, it became necessary for the newly independent Ukraine to replace the old Soviet passports with new Ukrainian ones in the shortest possible time frame. Thus every Ukrainian had to get a new passport within the year. In 1994, social services in Lugansk, a city in south-western Ukraine, recruited photographers to take free I.D. photos of the elderly, sick or infirm citizens who couldn’t afford to pay for them.

The Ukrainian photographer Alexander Chekmenev was one of those who accepted the mission of going door to door during this passport-nationalization campaign. He accompanied social-service staffers whose job was to provide those needy people with free medicine and groceries. It created an impressive body of work about rural Ukraine and its hardships, one that is reminiscent of Mikhailov’s documentation of people living on the fringes of society.