Sophot.com
Tout sur Sophot Photographes Projets Actualités Enseignement galeries
  Actualités
Dossier de Presse
BLISS
photographies : STEVE SCHAPIRO
Société
POWERHOUSE BOOKS
2015


 Préface par Theophilus Donoghue
 Postface par Wavy Gravy

Un nouveau mouvement de libre pensée est en marche. Il a plus à voir avec la méditation, le yoga, la fraternité, les bonnes ondes, la célébration communautaire et la quête du divin, qu’avec les substances psychotropes de ses prédécesseurs des années 1960. Dans Bliss : Transformational Festivals & the Neo Hippie, Steve Shapiro, photographe célèbre pour ses clichés de la première ère hippie à San Francisco et ailleurs, suit son fils dans son chemin vers la lumière, pendant les « festivals transformationnels » qui se déroulent dans tous les Etats-Unis : des festivals de musique à Washington, des rassemblements pour la paix en Oregon, des rencontres sacrées en Californie, des « happenings » d’un weekend ou d’une semaine au Lincoln Park et dans le Désert de Black Rock.

Avec Bliss, Schapiro s’intéresse à une sous-culture de la contre-culture hippie, connue sous le nom « Bliss Ninnies » (« Les Imbéciles Heureux ») – des individus centrés sur la méditation et la danse comme moyen d’atteindre la joie dans la transe. L’ouvrage rassemble des images de festivals dans tout le pays et offre une vision d’ensemble de ce nouveau mode de vie hippie dans l’Amérique d’aujourd’hui.

Avec ces photos fascinantes, Bliss entraîne le spectateur dans une balade visuelle auprès de ces imbéciles heureux extatiques, le regard fixe (forme libératrice de méditation les yeux ouverts), qui dansent et se prélassent dans le divin. Leurs croyances et leur façon de vivre posent la question : « La quête de la joie pure est-elle une quête de Dieu ? » Ces scènes encore jamais montrées sont peut-être une réponse à cette interrogation. Les années 1960 sont toujours là. Il vous suffit de trouver où. 


 

 

 Introduction by Theophilus Donoghue
 Postface by Wavy Gravy

There’s a new free-spirit movement afoot, and it has more to do with meditation, yoga, fellowship, good vibes, communal celebration, and a search for the divine than it does with the mind-altering substances of its 60s predecessor. In Bliss: Transformational Festivals & the Neo Hippie, Steve Schapiro, a photographer famous for his photographs of the original hippie era in San Francisco and beyond, follows his son on his journey for enlightenment at “transformational festivals” held throughout the country: music festivals in Washington, peace gatherings in Oregon, sacred meetings in California, weekend and weeklong happenings in Lincoln Park and in Black Rock Desert.

In Bliss, Schapiro focuses on a subculture of the current hippie counterculture known as “Bliss Ninnies” –individuals focused on meditation and dancing as a way to reach ecstatic states of joy. The book features images from festivals across the country and provides an overview of a new contemporary hippie life within America.

Bliss takes the viewer on a visual journey with these ecstatic bliss ninnies as they eye-gaze (a liberating form of open eye meditation), dance and revel in the divine in these compelling photographs. Their beliefs and way of life spark the question: “is the search for pure joy a search for God?” These never-before depicted scenes may indeed just answer that. The 60s are still here. You just have to find where?