Sophot.com
Tout sur Sophot Photographes Projets Actualités Enseignement galeries
  Actualités
Dossier de Presse
WHERE WILL WE GO?
photographies : Kadir van LOHUIZEN
Environnement
NOOR / KADIR VAN LOHUIZEN
2015


Where will we go?' est une mise-au-point sur les conséquences humaines de la montée du niveau des océans. Un des méfaits du changement climatique est la diminution des glaciers de part et d’autres du globe ; du Groenland à l’Antarctique, la fonte des glaces est croissante. L’Humanité doit-elle se préparer au plus grand déplacement de populations que l’histoire ait connu?
‘Where will we go?' présente les images de l’impact déjà néfaste du changement climatique sur les espaces habités : le Groenland avec la fonte de ses glaciers, Kiribati, Fiji, les îles Carteret en Papouasie-Nouvelle-Guinée, le Bangladesh, l'archipel de Guna Yala au Panama, le Royaume Uni et les Etats-Unis. Avant que l'océan n'inonde la terre définitivement, l'eau de mer apportée par les marées hautes, a rendu la terre inexploitable pour les cultures et a pollué les sources d’eau potable de terres autrefois fertiles. L'exposition présente les habitants de ces régions touchées, mais aussi ceux qui ont déjà migré vers des espaces plus sûrs. ‘Where will we go?' souligne à la fois les complications immenses engendrées par le déplacement forcé de populations ainsi que son implication pour les droits de l’homme.

 

 
'Where will we go?' looks at the human consequences of the rising sea level. Due to climate change the glaciers the world over are retreating and the ice of Greenland and Antarctica is melting at an increasing pace. Should humanity start preparing for the biggest displacement of mankind in known history?
Where will we go? provides vivid visual coverage of how climate change is already affecting places where people live, Greenland with its melting glaciers, Kiribati, Fiji, the Carteret Atoll in Papua New Guinea, Bangladesh, the Guna Yala archipelago in Panama, the United Kingdom and the United States. Before the sea floods land permanently, sea water intrudes at high tides, making once-fertile land no longer viable for crops and water undrinkable. The exhibition shows people who still live in affected areas, but also those who have already moved to safer ground.
Where will we go? highlights both the immense complexities associated with the forced displacement of people, as well as the human rights implications.