Sophot.com
Tout sur Sophot Photographes Projets Actualités Enseignement galeries
  Actualités
Dossier de Presse
ONCE IN HARLEM
photographies : KATSU NAITO
Société
TBW BOOKS
2017


En 1983, à seulement 18 ans, Katsu Naito débarque à New York, venu tout droit du Japon, son pays natal, afin d'exercer sa profession de chef cuisinier.
En 1988, il vit dans la banlieue de Harlem à Manhattan, une zone se remettant tout juste de la dévastation économique brutale des années 1970, et commençant à subir l'impact des tensions culturelles pesant sur les résidents historiques de cette communauté noire dans les années 1990.
En tant qu'étranger, bien que résident, Naito sillone les rues de ce quartier à pieds, appareil photo en main pendant deux ans avant de prendre son premier cliché. Jour après jour, Naito se familiarise avec les résidents de la communauté dans laquelle il vit, et vice versa. Patiemment, il établit un rapport de confiance nécessaire pour photographier avec sérénité et délicatesse, une époque et un lieu s'apprêtant à subir un changement brutal. Naturellement, Naito est ensuite accueilli tel un membre de son quartier de Harlem.
Rassemblant photographies de paysages, portraits environnementaux, et portraits "plein air" (en réalité réalisé en studio, nous rappelant ainsi la technique de mise en scène "plein air" propre à Richard Avedon) empreignées de l'empathie et de la chaleur d'une âme généreuse, "Once in Harlem" est aussi bien une continuation de la tradition photographique américaine, où les étrangers immortalisent chronologiquement le peuple Américain et ses traditions, qu'un document historique essentiel.
Seconde monographie de Naito, la première éditée par TBW Books, Once in Harlem tire sa force de sa remarquable aptitude à s'investir avec ses sujets, ce qui crée des dialogues émotionnels pouvant potentiellement transcender les barrières de race, de sexe et de couches socio-économiques, afin de, selon ses dires, "sonder l'âme de son prochain et créer une relation d'une tout autre dimension."


 

 

In 1983, at only 18 years of age, Katsu Naito arrived in New York from his native Japan to work as a contracted kitchen chef.

By 1988 he had settled in Manhattan's Harlem neighborhood, an area only just recovering from the brutal economic devastation of the 1970s, and on the cusp of the drastic dislocation brought upon longtime residents of this historically black community in the 1990s.

An outsider in all but residence, Naito traced the streets of his neighborhood on foot, camera in hand, for two years before shooting his first frame. Slowly, Naito became familiar with the people and community he was living amongst, and they with him. Gradually, the necessary trust was built to record, with quiet tenderness, a time and place that would soon undergo an abrupt transformation. Organically, Naito was welcomed in as a member of his Harlem neighborhood.

Bringing together landscape photography, environmental portraits, and makeshift plein air studio portraits (reminiscent of Richard Avedon's more elaborate outdoor staging) charged with the empathy and warmth of a kindred spirit, Once in Harlem is as much a continuation of the American photographic tradition of foreign-born artists chronicling American peoples and customs as it is vital historical document.

Once in Harlem, Naito's second monograph and first with TBW Books, builds on his remarkable ability to intimately engage with his subjects to create emotional dialogues that can transcend bounds of ethnicity, gender, and socio-economic strata, to, as he puts it, "look into each other’s soul to build another dimension of a relationship."